Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

78 poèmes chinois trouvés dans l'anthologie pour « nuages »

Wáng Wéi (701 – 761) - Les adieux

Les nuages blancs n’en finissent pas. (...)

Wáng Yŭ Chēng (954 – 1001) - Sur l’air d’« Une touche de rouge aux lèvres »

Colère de pluie, tourment de nuages, (...)

Lín Bū (967-1028) - Une nuit au Palais des Grottes Célestes

Les bosquets verts se piquent de nuages blancs. (...)

Liŭ Yŏng (987 ? – 1053 ?) - Sur l’air de « Les flots baignent le sable » (lento)

Nuages en perdition, pluie en défaut, (...)
Saurais-je quand cependant j’étreindrai des nuages de Qin la semblance ? (...)

Liŭ Yŏng (987 ? – 1053 ?) - Sur l’air d’« Un voyage de jeunesse »

Les nuages une fois repartis ne laissent traînée ni sillage, (...)

Zhāng Xiān (990 – 1078) - Sur l’air d’« Une immortelle céleste »

Par les nuages déchirés la lune viendra jouer avec l’ombre des fleurs. (...)

Yàn Shū (991 – 1055) - Sur l’air de « Les saules du belvédère »

Il t’arriva, si haut ! d’en arrêter la course des nuages. (...)

Oū Yáng Xiū (1007 – 1072) - Sur l’air d’« Un papillon épris d’une fleur »

Depuis quelques jours, ces nuages qui passent, où sont-ils partis ? (...)

Lĭ Gòu (1009 – 1059) - Le mal du pays

Pire, les collines de jaspe sont barrées par les nuages du soir. (...)

Wén Tóng (1018–1079) - Point de vue sur la Tour du Nuage

Mots-clés : paysage nuages

Yàn Jĭ Dào (1030 – 1106) - Sur l’air d’« Un papillon épris d’une fleur »

Rêves de printemps nuages d’automne, (...)

Yàn Jǐ Dào (1030 – 1106) - Sur l’air de « La saison des perdrix »

Nuages à perte de vue étendus, (...)

Yàn Jǐ Dào (1030 – 1106) - Sur l’air de « Pensée pour quelqu’un au loin »

Qu’on observe le vol des nuages qui passent et disparaissent, (...)

Yàn Jǐ Dào (1030 – 1106) - Sur l’air d’« Une pleine cour de parfums »

En ces lieux j’ai chanté nuages et rêvé pluie, (...)

Yàn Jǐ Dào (1030 – 1106) - Sur l’air d’« En marche sur la Voie Impériale »

Au faîte des arbres les fleurs merveilleuses s’entremêlent aux gracieux nuages, (...)

Sū Shì (1037 – 1101) - Sur l’air de « Souvenir d’une gracieuse enfant »

Un chaos de roches, une avalanche de nuages, (...)

Sū Shì (1037 – 1101) - Sur l’air d’« En souvenir d’une gracieuse enfant »

Les nuages dont rien ne laisse la trace. (...)

Shū Dăn (1041 – 1103) - Sur l’air de « La Belle de Yu »

Vers le nord vole un couple d’hirondelles qui s’est collé à la glace des nuages, (...)

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) - Sur l’air de « Premier chant mélodique sur l’eau »

Entrer tout droit dans ces nuages blancs au plus profond, (...)

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) - Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » (mélodie sur quatre tons)

Sur fleuves et monts comme autrefois en nuages l’espace est d’azur, (...)

Cháo Yuán Lǐ (1046 – 1113) - Sur l’air d’« Un canard à tête verte »

Quant au soir les nuages se dissipent, (...)

Qín Guān (1049 – 1100) - Les Célestes du pont des pies

Tissu de nuages ouvragé, (...)

Qín Guān (1049 – 1100) - Sur l’air d’« Une pleine cour de parfums »

Les montagnes égratignent des nuages minuscules, (...)

Zhōu Bāng Yàn (1056 – 1121) - Sur l’air de « Les lotus loin des rives »

Sous d’épais nuages se perdent les herbes du rivage. (...)

Lĭ Gāng (1083 – 1140) - Sur l’air de « Six odes infimes »

Le brouillard affadit l’onde, les nuages s’espacent. (...)

Zhāng Yuán Gàn (1091 – vers 1170) - Sur l’air de « La contrée des roches » (lento)

Dans la solitude je languis sur l’oreiller après nuages et pluie, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » (version courte)

Il portait encore les traces de la rosée de l’aube aux nuages rougis. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Petite chaîne de montagnes »

D’une corbeille de nuages d’azur je broyais le jade en poussière, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Haïr le rejeton d’un prince »

Ce sont là des moments que je veux confier aux nuages qui passent, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Ivresse sous le couvert des fleurs »

Un brouillard ténu, des nuages épais, une interminable journée de tristesse… (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

De minces nuages vont et viennent, la lune s’en est ternie. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Un bodhisattva d’ailleurs »

Les cris des cygnes de retour percent l’azur des nuages en lambeaux, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Un bodhisattva d’ailleurs »

Nuages de jais aux tempes qu’un tarin doré survole, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « La croissance d’un coing »

Je pense là-bas aux profondeurs des nuages de Chu, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Coupée d’un prunier »

Au beau milieu des nuages, qui donc vient d’expédier cette lettre brodée de fleurs ? (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Porteur d’encens »

Les nuages en font les marches, la lune en fait le sol, (...)

Yuè Fēi (1103 – 1142) - Sur l’air de « Tout un fleuve de rouge »

Sur huit cents lieues de routes ouvertes aux équipées entre nuages et lune, (...)

Xīn Qì Jí (1140 – 1207) - Sur l’air d’« En souvenir d’une charmante suivante »

Tout un oreiller de nuages cache le froid pusillanime. (...)
Peines nouvelles les nuages et montagnes mille fois itérés. (...)

Xīn Qì Jí (1140 – 1207) - Sur l’air de « La saison des perdrix »

Des lambeaux de nuages qui s’appuient sur l’eau quand le soir vient se dissipent. (...)

Xīn Qì Jí (1140 – 1207) - Sur l’air de « Complainte du Dragon des eaux »

Quand je lève la tête au nord-ouest, ces nuages qui flottent (...)

Jiāng Kuí (1152 – 1220) - Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

L’oie sauvage craintive devant les strates de nuages se retient de crier, (...)

Zhāng Zī (1153 – 1211) - Sur l’air de « Le pavillon du Mont des Hirondelles »

Les couches de nuages sans nulle trouée encore (...)
En vain j’observe le faîte des nuages irisés, (...)

Hăo Jīng (1223 – 1275) - Fleur tombée

Sous les nuages chatoyants, la pluie rouge des fleurs de pêchers occulte les grandes portes : (...)

Bái Pŭ (1226 – après 1306) - Double ton – Sur l’air de « L’écoute du cheval arrêté »

Au-dessus de la terrasse des Phénix, le couchant est voilé de nuages, (...)

Liú Chén Wēng (1232 – 1297) - Sur l’air de « Joie perpétuelle de la rencontre »

Le fard noir des nuages au loin se dilue, (...)

Wáng Yí Sūn (1240 ? – 1289 ?) - Sur l’air de « Des sourcils à ravir »

Observons, plus loin que nuages, sur monts et rivières, (...)

Lú Zhì (vers 1241 - après 1315) - Sur l’air de « Profonde ivresse sous le vent d’est »

Des chutes de nuages du soir et des canards solitaires volent ensemble. (...)
Dans le calme de la nuit sous la voile des nuages la clarté de la lune descend, (...)

Jiăng Jié (1245 ? – 1301 ?) - Sur l’air de « La Belle de Yu »

Le fleuve immense et les nuages bas espaçaient les oies sauvages qui vitupéraient le vent d’ouest. (...)

Jiăng Jié (1245 ? – 1301 ?) - Sur l’air de « Félicitations aux nouveaux mariés »

J’espérais, ce modèle des sourcils courtisans en nuages étirés, (...)

Liú Yīn (1249 – 1293) - Le gîte montagnard

Foulant l’eau, mon cheval y trouble le reflet des nuages du soir, (...)

Wáng Qīng Huì (~1265 – ~1294) - Sur l’air de « Tout un fleuve de rouge »

Vent et nuages sont disparus. (...)

Zhāng Yăng Hào (1270 – 1329) - Note médiane – Sur l’air de « Chanson du ciel matinal »

Je n’ai plus besoin du souffle pour soulever vent et nuages. (...)

Zhāng Yăng Hào (1270 – 1329) - Note médiane – Sur l’air de « Le douzième mois » suivi de « Le chant du peuple Yao »

Pour me remplir les yeux des nuages et des monts qu’on ne saurait rendre en peinture. (...)

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) - Sur l’air de « Des chaussures brodées de rouge »

Grimpés aux arbres des gibbons plaintifs jouent avec la pointe des nuages. (...)

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) - Sur l’air d’« Une odelette pour le lauréat »

Sous les nuages au loin des oies sauvages rapetissées, (...)

Dèng Yù Bīn Zĭ (? – ?) - Double ton – Sur l’air de « La chute d’une oie » suivie de « Chant de victoire »

Les affaires de ce siècle les mille changements des nuages. (...)

Qiáo Jí (1280 ? -1345) - En Do majeur – Sur l’air d’« Ivres dans une ère de paix »

Leurs crânes desséchés à botteler les nuages et coltiner la neige souffrent peine et misère, (...)

Qiáo Jí (1280 ? – 1345) - Sur l’air de « Les Ondines »

Sous un chaos de nuages derrière de vieux arbres le soleil du soir descend, (...)

Guàn Yún Shí (1286 – 1324) - La Roche aux fleurs de pêchers

Qui tortille aux lambeaux de nuages empourprés toutes les fines mèches. (...)

Yáng Wēi Zhēn (1296-1370) - Chanson à la cascade du Mont Lu

Mots-clés : cascade montagne nuages

Yáng Wēi Zhēn (1296-1370) - Chant des tiges de bambou au Lac de l’Ouest (4ème morceau)

Au pic du Sud les nuages, au pic du Nord la pluie, (...)
Nuages et pluie qui se bousculent m’attristent à mourir. (...)

Liú Jī (1311 – 1375) - L’ondée du dix-neuf mai

Oppressé de nuages, le tonnerre alerte d’un grondement ébranle le sol. (...)

Liú Jī (1311 – 1375) - Ce qu’inspire le voyage (I)

La pleine lune s’est campée à la lisière des nuages. (...)

Gāo Qĭ (1336 – 1374) - Chanson sous les passes

Gāo Qĭ (1336 – 1374) - Sur l’air de « Complainte du dragon des eaux »

Les nuages diaprés tombent soudain, (...)
Les nuages d’azurite offusquent toujours. (...)

Gāo Qĭ (1336 – 1374) - Lors d’un banquet

Folâtrer au milieu des nuages verts. (...)

Yú Qiān (1398 – 1457) - Sur la loyauté de Général Yuè au temple du Roi Guerrier

Sur les pures montagnes au tertre abandonné les nuages blancs se pressent. (...)

Wú Chéng Ēn (1500 – 1582) - Face à la lune, impression d’automne

Au dessus des humains, des nuages, du ciel, la lune (...)

Yáng Jì Shèng (1516 – 1555) - Ascension du Mont Tai

Cette présence des nuages blancs comme s’ils s’en retournaient. (...)
Mots-clés : montagne ascension nuages

Lĭ Zhì (1527 – 1602) - Assis seul

Assis seul pour accompagner du soir les nuages violacés. (...)

Gāo Pān Lóng (1562 – 1626) - Avec la roche pour chevet

Le corps, avec les nuages blancs allégé, ding... (...)

Jīn Shì Dàn Guī (1614 – 1680) - Sur l’air de « Petite chaîne de montagnes »

Nuages glacés en une aube pétrifiée, (...)

Xià Wán Chún (1631 – 1647) - En quittant le pays des nuages

En quittant le pays des nuages (...)

Nà Lán Xìng Dé (1655 – 1685) - « Sur un air limpide et tranquille »

Au plus haut du ciel parmi les nuages qui obstruent les passes, (...)

Nà Lán Xìng Dé (1655 – 1685) - Sur l’air d’« Une coupe de feuilles de lotus »

Se forment des nuages diaprés qui s’envolent et s’éloignent. (...)

Zhèng Xiè (1693 –1765) - Sur l’air d’« En souvenir d’une charmante suivante »

Les moines ont accompagné les nuages solitaires très loin. (...)

Jiăng Shì Quán (1725 – 1785) - Écrit sur une peinture

Le vent comme coursier, les nuages comme véhicule, conviennent bien pour aller et venir. (...)

Lín Zé Xú (1785 – 1850) - Impressions au sortir des Passes des Gorges Splendides – Composition en vers

Des cordons de murettes se penchent pour peser sur les nuages de Long, bas. (...)