Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Wáng Hé Qīng (vers 1260) - Notes sur l'auteur et les poèmes

L'auteur

On ne connaît presque rien de la vie de Wang Heqing 王和卿, si ce n'est sa ville d'origine, Daming 大名 dans le Hebei, et son amitié supposée avec le poète Guan Hanqing 關漢卿 son contemporain. Ses poèmes satiriques, en particulier l'Éloge du grand papillon, lui valurent le succès.


Sur la tonalité de Yué – Sur l’air de « Sable lavé de ciel »

頭面 désigne une perruque décorée pour les rôles féminins de l'opéra chinois, mais 頭面人物 (« personnage à perruque ») est une locution populaire qui évoque une personnalité important, l'équivalent, pour rester dans la même veine, de « gros bonnet »...

Double ton – Sur l’air d’« Inamovible »

Tube sonore magique – Sur l’air d’« Une journée plongée dans l’ivresse »

Je retraduis ici ce célèbre poème après la version donnée par Rainier Lanselle dans l'anthologie de la Pléiade, dans laquelle je ne trouve pas de trace du vers 5.

Double ton – Sur l’air d’« Inamovible »

Comme le montre ce poème, Wang Heqing peut aussi s'écarter de la verve satirique ou comique pour évoquer le passage du temps avec une simplicité poignante.


Bulle
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard