Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Wáng Hé Qīng (vers 1260) :
Tube sonore magique – Sur l’air d’« Une journée plongée dans l’ivresse »

Tube                                                         l’ivresse »                papillon            il pulvérise         de Zhuang     Les      ailes portées             d’est                 trois                         D’une rafle    a fait    vide.           donc de    race     libertins À                                  qui                parfum            Tout      d’un                                            il     balaie    delà du pont vers       

                      Sur l’air     Une journée plongée dans             Éloge    grand          Stridulant              le rêve                   deux               par    vent       printanier.                 jardins célèbres,                       le              il                 des                     d’épouvante     abeilles     poursuivent un                                                     Les          de            les        au-                  l’est.

     sonore magique –           d’«                                            du                                                          Zi,                            le                        Des       cents                               il                 Serait-           la                      frapper             les                                    de vertu ?      doux      battement d’ailes,     vendeurs    fleurs,                                          

仙呂–醉中天

Xiān





Zuì

zhōng

tiān

詠大蝴蝶
Yŏng


dié
蟬破莊周夢
Chán

zhuāng
zhōu
mèng
兩翅架東風
Liăng
chì
jià
dōng
fēng
三百座名園
Sān
băi
zuò
míng
yuán
一采個空

căi

kōng
難道風流種
Nán
dào
fēng
liú
zhŏng
唬殺尋芳的蜜蜂

shā
xún
fāng
de

fēng
輕輕的飛動
Qīng
qīng
de
fēi
dòng
把賣花人搧過橋東

mài
huā
rén
shān
guò
qiáo
dōng

王和卿

Wáng



Qīng

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard