Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Lín Zé Xú (1785 – 1850) - Notes sur l'auteur et les poèmes

L'auteur

Lin Zexu 林則徐 est, de façon très symbolique, le dernier poète à figurer dans cette anthologie de la poésie tardive : le XIXème siècle est en effet celui du déclin définitif de la civilisation classique chinoise, incapable de trouver en elle-même la capacité de rayonner dans un monde ouvert, ceci en grande partie pour des raisons politiques : drame qui persiste jusqu’à aujourd’hui, malgré le grand talent et le dynamisme du peuple chinois.

Lin Zexu est en effet celui, considéré aujourd’hui comme un héros national chinois, qui fit saisir et détruire à Canton en juin 1839 vingt-mille caisses d’opium (plus de mille tonnes) importées de façon illégale par des commerçants anglais. Au nom de la protection de ses intérêts commerciaux, l’empire britannique ne trouva rien de mieux que d’envoyer sa flotte pour contraindre la Chine à accepter l’importation massive d’un poison aux effets dévastateurs sur sa population : ce fut la première guerre de l’opium (1839 - 1842). La dynastie mandchoue des Qing, intellectuellement figée dans son despotisme, fut incapable de résister à ces pressions, et débuta ainsi l’interminable déchéance d’un sous-continent qui ne s’en est vraiment relevé, dans les conditions très discutables que nous connaissons, qu’après l’an 2000.

Issu d’une famille modeste qui lui dispensa néanmoins une éducation soignée, mandarin à 26 ans en 1811, Lin Zexu fut intégré d’abord à l’Académie Hanlin. Il occupa ensuite différents postes administratifs jusqu’à devenir gouverneur général du Hunan et du Hubei en 1837 où il prit des mesures rigoureuses contre le commerce et la consommation d’opium, à la suite duquel il fut envoyé dans le Guandong comme commissaire impérial à la fin de 1838.

Disgracié suite à la tournure des événements, Lin Zexu fut exilé pendant cinq ans au Xinjiang, où furent écrits les deux poèmes présentés ici.


Mélanges lyriques d’au-delà des passes – Morceau choisi

Impressions au sortir des Passes des Gorges Splendides – Composition en vers


Bulle
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard