Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Voir la notice biographique du poète et d'éventuelles notes sur le poème

Bái Pŭ (1226 – après 1306) :
Double ton – Sur l’air de « L’écoute du cheval arrêté »

Souffler les vents         les                les            flûtes    jade sont            large                           et même purifier. Dans                           glacé,     perdrix             de      voudraient       de           -                                              est          nuages, Les fleurs            d’effroi ont       la                      Voici                     seule              pour que                          pavillon    fleuve.

                               rocs, perçants            Les        de           propres          et                                               le désert         au ciel                    enveloppées                             biais   Au-       de la terrasse des Phénix,                 voilé de                    de prunier              formé          du crépuscule.             s’apaise,           note a suffi                     couche sur             du        

                   Fendant                        nuées,                                 en          en travers à clarifier                                  de Gobi                Les                        vent            voler          !   -dessus                            le couchant                                                                  neige                      qu’on           Une                             la lune se            le                    

雙調–駐馬聽

Shuāng

diào

Zhù



tīng
Chuī
裂石穿雲
Liè
shí
chuān
yún
玉管宜橫清更潔

guăn

héng/hèng
qīng
gèng
jié
霜天沙漠
Shuāng
tiān
shā

鷓鴣風裏欲偏斜
Zhè

fēng


piān
xié
鳳凰臺上暮雲遮
Fèng
huáng
tái
shàng

yún
zhē
梅花驚作黃昏雪
Méi
huā
jīng
zuò
huáng
hūn
xuĕ
人靜也
Rén
jìng

一聲吹落江樓月

shēng
chuī
luò
jiāng
lóu
yuè
白樸

Bái


Afficher le pinyin Masquer le pinyin