Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Yuè Fēi (1103 – 1142) :
À l’Île-aux-Étages le pavillon des collines bleutées

À l’Île-aux-                                                                     couvre nos          de voyage, Trotte, trotte, en                     pour        les          bleutes.                                    qu’on    se lasse                                 chevauchées                             de lune.

            Étages                          bleutées L’année        la                                                                                      gravir     collines          Beauté des eaux, beautés                             pas d’admirer, À            nos             pour ne rentrer qu’au               

                   le pavillon des collines                  durant    poussière            manteaux                               quête de fragrances                                                            des monts       ne                           poursuivre                                       clair         

池洲翠微亭

Chí

zhōu

cuì

wēi

tíng

經年塵土滿征衣
Jīng
nián
chén

măn
zhēng

特特尋芳上翠微


xún
fāng
shàng
cuì
wēi
好水好山看不足
Hăo
shuĭ
hăo
shān
kàn


馬蹄催趁月明歸


cuī
chèn
yuè
míng
guī

岳飛

Yuè

Fēi

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard