Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Yuán Méi (1716 – 1798) :
Sous l’inspiration

                                        pinceau,                                                     peu     cœur. Une      -     comme           la                                      Ne                           regards sans          

                      vient     sous le               un        mille                   d’apaiser un     son           grand-mère       redevenue                  l’épingle                           pas sa                       coiffure.

Ce qu’on aime d’abord       mal                  Pour    poème,       corrections avant                                     -                        jeune fille à           qu’elle fut,    livrerait        tête aux                       

遣興

Qiăn

xìng
愛好由來下筆難

hào
yóu
lái
xià

nán
一詩千改始心安

shī
qiān
găi
shĭ
xīn
ān
阿婆還似初笄女
Ā

huán

chū


頭未梳成不許看
Tóu
wèi
shū
chéng


kàn
袁枚

Yuán

Méi

Afficher le pinyin Masquer le pinyin